Map & Fork Blog, Voyage et cuisine du monde – Viaggi e cucina del mondo

Roadtrip Maroc jour 18 à 21 d’Ouzoud à Fès

Le voyage touche doucement à sa fin: après les dunes de Merzouga, les gorges du Dadès, la palmeraie de Skoura, la douceur d’Essaouira et la vallée des heureux, nous achevons la boucle avec les cascades d’Ouzoud, le barrage de Bin el Ouidane et les thermes de Moulay Yacoub, avant de rentrer à Fès puis Meknès, qui était alors notre home sweet home.

Les cascades d’Ouzoud:

Sans aucun doute un lieu à voir au Maroc. Nous avions craint en lisant des articles avant notre départ de trouver les cascades quasiment à sec. Mais, après un printemps bien pluvieux, le débit d’eau est plus que satisfaisant et le contraste entre cette eau fraîche, la végétation et la terre rouge feu est saisissant.

Un autre contraste, et pas des moindres: le nombre de touristes. Venant de Demnate, l’arrivée à Ouzoud, avec ses parking, ses cars de touristes et ses groupes en voyage organisé nous a un peu surpris. Mais le site étant grand, nous ne nous sentons pas pris dans la masse, les groupes se dispersent, chacun cherchant le plus beau spot à photographier.

Nous trouvons d’ailleurs un petit recoin, à l’ombre d’un arbre avec une vue imprenable sur les cascades et personne autour. On ne pouvait rêver mieux pour notre pique-nique. Nous sortons donc nos sandwiches et là… arrivent deux singes: un maigrichon et un mâle alpha bien robuste qui se montrent très intéressés par notre sandwich. Nous tentons de les éloigner en sacrifiant une banane, en vain. Pour éviter qu’ils ne nous agressent, nous cassent nos affaires ou nous volent notre déjeuner, nous sommes contraints de leur laisser la place. Nous mangerons finalement sur le toit en tôle ondulée d’un stand de souvenirs. Epic fail!

Malheureusement, certains guides à Ouzoud appâtent les singes pour les faire monter sur la tête des touristes, qui repartent avec une photo originale. Mais à cause de ça, les singes s’habituent à l’homme et à recevoir à manger de la part des visiteurs.

Après cette halte et cette balade autour des cascades, nous reprenons la route en direction de Bin el Ouidane pour notre pause de mi-parcours.

Le lac de Bin el Ouidane

Après des étendues de champs oscillant entre le doré et le jaune desséché, nous arrivons devant un paysage qui pourrait presque être un fjord norvégien en été. Le lac est artificiel, dû à un barrage gigantesque plus en amont. Nous nous garons et cherchons un petit coin sympa pour nous rafraîchir après quelques heures de route sous le soleil cuisant.

Il n’y a quasiment personne autour du lac, juste une petite embarcation qui le traverse et un groupe de jeunes un peu plus loin. La baignade sera rapide car l’eau sent vraiment le poisson et on s’enfonce dans la vase.

Nous passons la nuit à quelques kilomètres de là, dans une maison d’hôtes un peu particulière. Nous avions remarqué la décoration kitch sur les photos au moment de la réservation, mais en fait c’est plus que ça. Le propriétaire est un artiste et tout, absolument tout est décoré, principalement avec des objets recyclés. Des murs recouverts de bouteilles de bière vides aux escaliers ornés de fers à cheval en passant par les poutres où sont collés pièces et billets, chaque recoin est unique. Cela dit, les bouteilles de bière vide ne sont qu’un leurre, le bar ne vend pas d’alcool. il s’agit uniquement d’objets trouvés dans la campagne environnante durant les dernières années.

Les thermes de Moulay Yacoub

Le lendemain, nous prenons la direction de Moulay Yacoub, un village connu pour ses thermes. Mais avant, nous nous arrêtons pour déjeuner dans la médina de Fès, dans un havre de paix, un jardin où règnent calme, quiétude… et chats! avant de continuer la route.

Le dernier jour de notre roadtrip sera entièrement dédié au relax: nous nous faisons dorloter avec un soin complet. L’hôtel se veut de luxe, les prix sont donc exorbitants malgré un personnel pas vraiment compétent et quelques couacs. Les thermes en revanche nous ont fait un bien fou: on a cramé nos dernières économies pour un enveloppement d’algues, un bain hydromassant, des massages, un soin du visage…

Nous finissons donc ce voyage entièrement détendus, encore émerveillés par les beautés de ce beau pays, la richesse des paysage et la gentillesse des marocains.

Nous laissons la voiture à l’agence Hertz de Fès, où nous l’avions récupérée 3 semaines plus tôt, après l’avoir louée sur le site d’Auto Europe. Puis nous marchons jusqu’à la gare de Fès pour prendre le prochain train pour Meknès, où nous commencerons à faire nos cartons dans les jours qui suivent. Nous ne le savions pas avant le départ, mais cette fois c’est sûr, après un an et demi au Maroc, nous irons vivre au pays des tulipes et du Gouda.

Toutes les photos du voyage dans le Sud du Maroc:

Et si vous aimez...
Left-up-arrow Supportez nous avec
un simple j'aime.

Laisser un commentaire